Le Conservatoire d’Anciens Cépages Bourguignons

La genèse du projet

Il existe de nombreux conservatoires régionaux en France.

En Bourgogne, on peut citer celui du château Pontus de Tyard (à Bissy-sur-Fley) qui possède une collection ampélographique mêlant d’anciens cépages de différentes origines et différentes variétés du genre Vitis (site internet : www.pontus-de-tyard.com).

Savez-vous que la France possède, grâce au site du Domaine de Vassal de l’INRAE, l’une des plus grande collection ampélographique au monde ?

Cette collection réunissant plus de 7800 accessions est implantée dans des sols sableux en bordure de la Méditerranée ; elle possède la particularité d’avoir de nombreux spécimens dits “francs de pied”, c’est à dire non greffés sur un porte-greffe d’origine américaine.

En effet, le redoutable phylloxéra, qui détruisit le vignoble français dans la seconde moitié du XIXème siècle, ne se déplace que difficilement dans les sols sableux.

Malheureusement, du fait notamment de la montée des eaux, elle doit être déplacée prochainement.
Les cépages qui la composent seront bien entendu du voyage.

Le Conservatoire

Le Conservatoire imaginé par le GEST se propose de réunir en un même lieu les cépages qui sont ou ont été cultivés en Bourgogne.

Il est implanté au Mont Battois, au Nord-Ouest de Beaune : https://goo.gl/maps/5x19GQJR6Ky2j4A66

Cette parcelle appartient à l’ATVB (Association Technique Viticole de Bourgogne), qui est notre principal partenaire technique pour ce projet. Elle a été choisie car elle est assez éloignée des autres vignes, ce qui limite le risque de contamination.

Le Conservatoire a été planté de 2016 à 2018, et compte à ce jour 45 cépages et une collection de 15 porte-greffes.

La collection (voir ci-après) n’est pas figée est sera amenée à s’agrandir au fur et à mesure des années, grâce à la découverte de nouvelles souches de cépages rares.

A titre d’exemple, certains cépages historiques de la Bourgogne, comme le Beaunoir ou le Roublot, ont quasiment disparu.
Ils sont encore conservés dans la collection ampélographique de Vassal (INRAE), mais ils sont malheureusement atteints par des viroses (court-noué, enroulements…), nous empêchant de les implanter sur notre site.

Le Conservatoire peut se visiter librement ; des visites animées par l’animatrice du GEST sont également possibles.

Pour plus de renseignements : Contacts et adhésion

Un peu d’histoire…

L’origine des cépages bourguignons repose sur trois sources génétiques locales qui donnent les formes les plus anciennes :

les Noiriens, originaire des hautes vallées de la Seine et de la Saône : ils ont donné toute la famille des Pinots (noir, blanc, gris, meunier, mourot, rouge et teinturier)
le Gouais, cépage primitif dont l’origine est incertaine (de l’est de la France ou de Croatie, le sens de migration est inconnu). C’est le parent de très nombreux cépages qualitatifs
les Tressots, originaires du bassin de l’Yonne et de l’Armançon, dont on connait peu de descendants

Puis une foule de cépages est née du croisement Noiriens X Gouais, ce dernier donnant une production plus abondante.

Ainsi est née toute la famille des Gamays (teinturiers, rouge à jus blanc et blanc), les Chardonnays (blanc, rose, muscaté), l’Aligoté, le Melon de Bourgogne, le Gouget et de nombreux autres, ainsi que des croisements entre les Noiriens et des familles de cépages proches géographiquement :

Noiriens X Folles : le Sacy, le Roublot
Noiriens X Argant (rapporté d’Espagne par les romains) : le César
Noiriens X Cots : le Romorantin, l’Abondance, le Gascon
Noiriens X Tressots : le Beaunoir, le Bachet
Noiriens X Savagniens, originaire du Jura : le Trousseau
Noiriens X cépage allemand : le Knipperlé

La vigne est une plante qui évolue et mute régulièrement, créant spontanément de nouvelles souches. La plupart de ces mutations sont invisibles, mais certaines ont été remarquées par les anciens qui les ont multipliées (exemple du Pinot blanc). Nous pouvons aussi montrer que ce potentiel naturel est toujours à l’œuvre, en présentant aussi quelques cépages apparus spontanément à notre époque (comme le Chardonnay rose).

Vous pouvez consulter et télécharger de nombreuses fiches cépages dans la rubrique Espace Documentaire.

sources : “Classification des vignes françaises”, Jean Bisson – “Dictionnaire encyclopédique des cépages”, Pierre Galet – “L’Ampélographie”, Viala et Vermorel

La collection

La collection présente les cépages qui ont été cultivés en Bourgogne au cours de l’Histoire, qu’ils soient originaires ou non de la région, et quelques cousins proches de ces cépages qui auraient pu y être cultivés.

Une attentive recherche et collecte de données bibliographiques à été nécessaire afin de déterminer les cépages pouvant intégrer le Conservatoire.

Le matériel végétal provient de l’INRAE du Domaine de Vassal, de l‘IFV (Institut Français du Vin), de la SICAREX Beaujolais, de la Société de Viticulture du Jura, de la Chambre d’Agriculture de l’Aude, des pépinières Guillaume, de conservatoires d’autres régions et de collections privées.
Tout le matériel planté a été testé sanitairement et est négatif aux principales viroses que sont le court-noué et l’enroulement (1 et 3), excluant de fait certains cépages dont les seuls individus disponibles sont malheureusement atteints de viroses.

Le tableau ci-dessous se propose de répertorier les cépages sélectionnés à l’origine pour intégrer le Conservatoire.
Les individus n’ayant pas été trouvé ou ne pouvant rejoindre la collection pour des raisons sanitaires sont également listés, les raisons de leur absence sont précisées entre parenthèses.

Liste des cépages
Originaires de Bourgogne Pinot Noir, Pinot Gris, Pinot Blanc, Pinot Noir Précoce, Pinot Noir Mourot, Pinot Rouge (virosé), Chardonnay Blanc, Chardonnay Rose, Chardonnay Muscaté, Gouais, Aligoté, Gamay Noir, Gamay de Bouze, Gamay Fréaux, Gamay Castille, Gamay de Chaudenay, Gamay Gris, Gamay Précoce, César, Sacy, Gascon, Melon de Bourgogne, Tressot Noir, Tressot Blanc (virosé), Tressot Panaché, Beaunoir (virosé), Samoriau (à trouver), Plant Vert, Troyen
Cultivés en Bourgogne mais non originaires de la région Chasselas Doré, Côt, Arbane, Teinturier du Cher (virosé), Joubertin, Savagnin Blanc, Savagnin Rose, Enfariné Gris, Peurion, Sauvignon Blanc, Sauvignon Gris, Corbeau, Gueuche Noir, Gouget Blanc (virosé), Meslier Saint François
Cousins non cultivés en Bourgogne Meunier, Auxerrois, Trousseau, Petit Meslier
Hybrides Oberlin Noir, Maréchal Foch, Ravat 6

 

Le conservatoire possède également une collection de 15 porte-greffes, qui peut servir de référence pour les vignerons de la région.

 

Le GEST remercie les bénévoles qui se sont mobilisés pour que ce projet voit le jour, ainsi que les organismes suivants pour leur contribution technique ou financière :

                                                              

                                                                  

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-nous !